Rechercher dans le site
Retour au dossier de press MTPS
Minage,Travaux Publics et Spéciaux

RD 52 – Réouverture de la route

 

On retrouve le sourire du côté des villages de Brenon, Châteauvieux, La Martre. Interdite à la circulation depuis un an, la route départementale 52 devrait rouvrir au plus tard début juin.
Le chantier de confortement a débuté fin mars et l'équipe de la société "Minage et travaux publics spécialisés (MTPS) de Noailhac dans le Tarn y travaille souvent jusqu'à la tombée du jour.
La "Feuille de chou" a pu effectuer une visite guidée de ce chantier sous la direction de Gilles Arnaud, conducteur de travaux; L'opération qui consiste en quelque sorte à "emmailloter" le secteur menacé concerne un linéaire de 45 m de long et jusqu'à 8 m de profondeur.
L'opération s'est déroulée en plusieurs phases. La première a vu l'implantation de 45 micros pieux jusqu'à une profondeur de 20 m (pour assurer l'ancrage). Pour cela il a fallu faire appel à une foreuse hydraulique montée sur pelle de 25 tonnes. La technique a consisté à forer des trous de 25 cm de diamètre dans lesquels ont été placés des pieux métalliques d'un diamètre de 14 cm, les micros pieux étant ensuite scellés par injection de micro béton. 

La paroi "clouée"
Lors de notre visite, Gilles Arnaud nous a présenté la suite du déroulement du chantier. "Les micro pieux installés, a‑t‑il précisé, nous procèderons d'abord à une phase dite de terrassement puis à la phase "cloutage" de la paroi.". Une technique destinée à neutraliser les risques de glissement de terrain qui a fait ses preuves.
Ces clous, au nombre de 50 sont d'une longueur de 16 m. Leur installation nécessitant des forages horizontaux et perpendiculaires aux micro pieux.
Ces 50 clous a encore précisé le techniciens devront être répartis sur 4 lignes jusqu'au bas de la paroi, (8 m pour le dernier niveau) Ils seront tenus grâce au procédé dit "treillis soudé" avec deux couches de béton projeté.
Ces travaux achevés la paroi sera alors "clouée" et la phase confortement achevée. II restera à poser une couche d'enrobé avant la réouverture officielle.
Enfin, Gilles Arnaud que nous avons interrogé, nous a confirmé que les sols où s'est produit l'affaissement sont constitués de marnes visqueuses. Une roche sédimentaire composée, à parts presque égales de calcaire et d'argile et, géologiquement instable.

 

 

                                                                                      

                                                                                                                                                           

 

 

 

Copyright © 2018 MTPS - Création site web : CAPLASER