Rechercher dans le site
Retour au dossier de press MTPS
Minage,Travaux Publics et Spéciaux

LA DEVIATION NE DEVIE PLUS !

Suite au glissement de terrain survenu à la sortie de Viviez sur la RD 840, la route a été fermée. Des déviations sont mises en place afin de pouvoir effectuer des travaux de confortement. Un gros chantier qui devrait durer deux mois.

C’est plutôt la « cata » comme on dit trivialement. L'éboulis rocheux ‑ devenu entre-temps pour les techniciens un « glissement de terrain» ‑ qui s'est produit le 15 novembre dernier sur la déviation de Viviez par la RD 840, tout juste à la sortie de la cité du zinc, dans la direction de Figeac (lire notre édition du 17 novembre), s'est encore accru.
Mardi en fin de journée notamment, ce qui a conduit le conseil général à prendre la sage décision de fermer la route à la circulation dès mardi soir 20 heures, sachant que depuis le 15 novembre, la circulation se faisait sur une seule voie, sous alternat de feux.
Pour donner un aperçu de la quantité de roche qui s'est détachée de la paroi rocheuse, elle est à présent estimée à 300 m3, là où elle n'était estimée qu'à 80 m3 au lendemain du premier éboulement.
Selon les deux géomètres de la société Sepia, présents hier sur les lieux aux côtés des plus hauts responsables de la Direction des routes et des grands travaux du conseil général, ce phénomène risque fort de se reproduire dans les jours et les semaines qui viennent puisque « la décompression des terrains de ces derniers jours a causé de grosses fissures à l'arrière..»
Des géomètres qui ne pouvaient que reconnaître que leur science n'était pas une science exacte, d'autant, moins exacte qu'il est très difficile d'établir un diagnostic exhaustif lorsque, faute de pouvoir procéder à des forages en raison de l'inclinaison des terrains, « on doit se contenter des seules données visuelles … ».
En tout état de cause, à présent, devant l'instabilité avérée des terrains, les techniciens ont pris la décision d'opter pour le clouage de l'ensemble de la paroi. Les travaux seront entrepris dès aujourd'hui par l'entreprise tarnaise MTPS et hors circulation, afin « de confiner le glissement ».
Et comme les terrains sont à présent très instables, l'entreprise débutera le chantier par les extrêmes afin de pouvoir manœuvrer en toute précaution…
Les usagers de la route devront donc patienter et emprunter des déviations, car, hormis peut-être la période des fêtes de fin d'année, pour laquelle le conseil général promet de «faire l'impossible » pour rétablir « partiellement » la circulation, le chantier devrait se prolonger jusqu'à « la dernière quinzaine de janvier ».
Le transit sera dévié depuis Rodez via Rignac et Villefranche jusqu'à Figeac, tandis qu'une déviation de proximité propose l'itinéraire suivant: Aubin, Montba­zens et Capdenac, sachant qu'on peut toujours rallier le pont de Livinhac, puis Penchot, pour retrouver l'itinéraire normal.
Dans un précédent article, nous avions déjà évoqué les différents traitements possibles : grillage ou paroi clouée. Hier, les responsables de la DRGT ont sorti les chiffres.
La première option revient à environ 13 €/m² ; la seconde à environ 220 €/m². Quand ou pense qu'un seul linéaire de 170m, sur 12m de hauteur environ représente 2040m², on comprend mieux l’enjeu de la réflexion. 

Copyright © 2018 MTPS - Création site web : CAPLASER